Ceux qui me suivent savent combien j'aime la science-fiction et les livres sensés nous faire rire aux éclats...(hum, hum...)

 

Bon, là, après "Home", dont j'ai fait l'éloge mais qui m'a tout de même bien secouée, j'avais envie de choses, disons...plus légères...

 

J'aurais pu aller vers le fameux "fifty shades of gray", qui me tente un peu quand même, je dois l'avouer, mais mes yeux ont été attirés par ce drôle de titre "tout ce que nous aurions pu être toi et moi si nous n'étions pas toi et moi". On y trouve aussi un peu de transgression, mais surtout beaucoup de pudeur et de tendresse dans les sentiments.

Image 015

 Albert ESPINOSA a donc su me séduire par ce joli titre, et je n'ai ensuite pas lâché son récit, qui est plein d'originalité et d'humour, et se révèle être une belle réflexion sur la perte et le deuil.

Tout comme le titre du roman, chaque chapitre a droit à sa petite phrase qui le résume; nous avons ainsi le chapitre "Accepter l'amour non désiré plutôt que de le perdre pour ensuite désirer l'obtenir" ou "la danse de l'oesophage"...

 

C'est l'histoire d'un extra-terrestre qui arrive sur Terre; personne n'arrivant à communiquer avec lui, la police fait appel à Marcos, qui a le don de "voir" dans les gens. Marcos est un anti-héros, un personnage comme vous et moi, un peu paumé dans la vie, et que cette rencontre marquera bien plus que ce qu'il avait imaginé.

C'est un livre charmant, on devine l'auteur tout aussi charmant. Je vous le conseille pour passer vraiment un très très agréable moment, tendre et lumineux, à mon avis bien mieux que le fifty shades...

 

(Aux Editions Grasset.)

 

Rosa