Théo dort, certes mais dans ses brefs moments d'éveil, il prend le temps et connaissance des blogorygmes de Rosa.

Théo rit franchement au début, puis de plus en plus jaune au fur et à mesure de ses lectures. Tellement jaune, qu'il en devient Cana rit. Il jure, soupire, se rebiffe, Cana p(r)êche sa cause, mais en vain car Cana da.

Théo gratte son cuir chevelu que quelques fidèles parsément encore, à la recherche d'une pensée saillante qui ferait mouche.

Dans les tréfonds de sa tête en chantier, il fouille, creuse et excave. Finalement, Théo fane et renonce.

Car Rosa lit, Rosa sait. Elle dit sa vérité, et dans le silence de Théo loge ici peu de révolte, que ce doux billet.

Sur ces pensées, Théo file s'horizontaliser. Ca lui donne des perspectives !!!

 

Théo